«

»

Sep 19

Sarkozy sur Hollande : «Il terminera avec du goudron et des plumes»

LE SCAN POLITIQUE – Selon Le Point, l’ancien chef de l’Etat compte bien profiter de l’impopularité de son successeur pour revenir d’abord pour «tout renverser» à l’UMP et faire des «propositions iconoclastes» pour 2017.

 

«C’est plus fort que lui», selon Le Point. L’hebdomadaire détaille dans un article-fleuve les coulisses du retour de Nicolas Sarkozy, depuis deux ans. Cité à plusieurs reprises par le journal, l’ancien président n’est pas tendre à l’égard de son successeur, dont l’impopularité serait à l’origine de son retour.

«François Hollande terminera avec du goudron et des plumes», blâme-t-il, cité par l’hebdomadaire. «Je ne peux me résigner à laisser le pays entre le drame du FN et celui du socialisme finissant. La balkanisation de l’UMP me révolte tout comme sa crise de leadership. Je n’ai pas le droit de me soustraire. Que pourrais-je dire pour me justifier: la France est au bord du gouffre, les extrêmes tiennent le haut du pavé, vous ne croyez plus dans la politique, mais moi je monte un fonds d’investissement et je vous laisse tomber?», explique-t-il dans des propos rapportés par Le Point, affinant sa stature d’homme providentiel.

Toujours selon l’hebdomadaire, Nicolas Sarkozy considère François Hollande comme un menteur et est certain que les Français ne lui «pardonneront pas». «La faute originelle de François Hollande n’est pas tant d’avoir fait campagne sur un programme pour en appliquer un autre, mais d’avoir menti! Dès notre débat du 2 mai, il pose un mauvais diagnostic sur l’état de la France», estime-t-il. Et de surenchérir: «Ce type ne dit jamais la vérité. Désormais, tout le monde le sait, et les Français découvrent qu’ils ont été bernés. Ils ne lui pardonneront pas».

Son ancien premier ministre en prend aussi pour son grade. «En reniant mon bilan, Fillon renie le sien et se met à dos les militants UMP. Il n’arrivera à rien comme cela», veut croire Nicolas Sarkozy, cité par Le Point.

L’appel du pied aux centristes

Sur son parti, l’ancien chef de l’Etat invoque une nouvelle fois son devoir de responsabilité. «Pas question de laisser le Titanic UMP couler ou le confier à un capitaine inexpérimenté , aurait-il soutenu, ne masquant pas son scepticisme à l’égard des candidats actuellement déclarés. Son premier objectif serait de construire un rassemblement large, notamment ouvert aux centristes. «Il faut tout renverser, tout changer, tout révolutionne».

Selon l’hebdomadaire, qui cite des proches de l’ex-président, il ne se soustraira pas à la primaire de 2016. Il la voudrait au contraire ouverte. Sur le projet politique de l’ancien chef de l’Etat, on n’en sait en revanche pas davantage. Il promet des «propositions iconoclastes» et devrait insister sur l’Europe. Alors qu’il était omniprésent dans les médias pendant son quinquennat – il était surnommé «l’hyperprésident» – il refuserait de reprendre le jeu médiatique de la petite phrase et de la saturation de l’espace.

Share

1 ping

  1. Sarkozy sur Hollande : «Il terminera avec...

    […] LE SCAN POLITIQUE – Selon Le Point, l’ancien chef de l’Etat compte bien profiter de l’impopularité de son successeur pour revenir d’abord pour «tout renverser» à l’UMP et faire des «propositions iconoclastes» pour 2017. «C’est plus fort que lui», selon Le Point. L’hebdomadaire détaille dans un article-fleuve les coulisses du retour de Nicolas Sarkozy, depuis deux ans. Cité à plusieurs reprises par le journal, l’ancien président n’est pas tendre à l’égard de son successeur, dont l’impopularité serait à l’origine de son retour. «François Hollande terminera avec du goudron et des plumes», blâme-t-il, cité par  […]

Les commentaires sont désactivés.