«

»

Juil 24

Extraits du courrier que nous adressons ce jour à Gilles Bourdouleix, avec mes collègues Xavier DUGOIN, Laurence SPICHNER-BERNIER

Extraits du courrier que nous adressons ce jour à Gilles Bourdouleix, avec mes collègues Xavier DUGOIN, Adjoint au Maire de Mennecy, Ancien Parlementaire et Président du Conseil général de l’Essonne, et Laurence SPICHNER-BERNIER, Maire de Savigny-sur-Orge, Présidente de la fédération de l’Essonne…

Monsieur le Président,

Nous avons tous pris connaissance des événements que vous avez subi récemment face à l’intrusion dans votre commune d’une communauté de gens du voyage, et de la polémique générée par vos propos in situ.

En tant que responsables du CNIP, nous connaissons tous votre habituelle pondération, votre diplomatie et sens des responsabilités. Pour ces raisons, nous sommes tenus de nous désolidariser de votre position.

Comme tous les élus, nous connaissons la difficulté liée à l’accueil des gens du voyage et le laxisme du gouvernement actuel sur la question. Bien qu’insupportables pour nos administrés, ces implantations et leurs dérives n’excusent pas les propos qui vous sont attribués, paroles sans doute dictées par la colère et une irritation du moment.

(…) 

Plus que jamais, nous ne pouvons imaginer un devenir pour le Centre national des indépendants et paysans qu’au sein de l’UDI. Dans la vie interne du CNIP, vous avez été pour nous un conciliateur et un intercesseur de qualité. Nous sommes persuadés, dès lors, qu’un homme aussi respectable, ayant le sens du devoir et des responsabilités que vous saura demain revenir sur ces propos et préserver l’unité et l’avenir de notre parti. Face aux épreuves que vous subissez et que nous comprenons, en respectant la présomption d’innoncence et dans le but de vous préserver l’espace de liberté indispensable pour faire valoir vos droits et votre honneur, nous vous demandons également de bien vouloir accepter de vous mettre en retrait de façon provisoire de la présidence du CNIP jusqu’à la fin des procédures en cours engagées à votre encontre au sein de l’UDI, comme au niveau judiciaire. 

Nous nous opposons de la manière la plus ferme à votre décision unilatérale et solitaire de quitter l’UDI. Vous ne pouvez décider seul de l’avenir de notre mouvement sans que les fédérations et le comité politique ne soient saisis. C’est pourquoi nous vous demandons de bien vouloir réunir les instances précitées dans les meilleurs délais.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations respectueuses. »

Xavier DUGOIN, Adjoint au Maire de Mennecy, Ancien Parlementaire et Président du Conseil général de l’Essonne

Laurence SPICHNER-BERNIER, Maire de Savigny-sur-Orge, Présidente de la fédération de l’Essonne

Hugues RONDEAU, Maire de Bussy Saint-Georges, Président de la fédération de Seine-et-Marne

Share