Faire entendre notre voix et promouvoir nos valeurs

 

Faire entendre notre voix et promouvoir nos valeurs

Enfin, pour exister dans le nouveau concert des nations, nous devons davantage peser sur la scène internationale. Il nous faut en premier lieu promouvoir de nouvelles régulations économiques, pour répondre aux défis posés par les dérives du capitalisme financier, les évolutions démographiques ou encore les enjeux environnementaux. Nous devons aussi avoir une vision réaliste de l’Europe, clarifier notre politique trangère et de défense, être présents au sein des institutions multilatérales et des réseaux d’experts, mieux nous positionner vis à vis des pays émergents, redéfinir notre aide au développement, favoriser la diversité culturelle et promouvoir la francophonie.

Repenser l’Europe, pour un nouveau modèle économique et politique

• Tenir sous l’égide de l’Europe une conférence sur les régulations économiques pour lutter contre les dérives de la bulle financière
• Limiter l’adhésion de nouveaux pays européens à ceux qui partagent l’histoire, la géographie, la culture européenne et réaffirmer les racines judéo-chrétiennes de l’Europe
• Maintenir le referendum pour toute nouvelle adhésion
• Préciser les secteurs de politiques communes et ceux de politiques à géométrie variable entre pays volontaires
• Renforcer la politique européenne de la défense et clarifier parallèlement notre politique de défense nationale
• Réviser les statuts de la BCE avec des objectifs de croissance
• Créer une zone de libre-échange privilégiée avec les pays voisins et donner un réel rôle à l’Union Méditerranéenne

Une politique étrangère clarifiée

• Renforcer notre présence dans les institutions internationales comme dans les réseaux d’expertise internationaux

• OEuvrer pour l’élévation des normes sociales et environnementales dans les pays émergents et en développement

• Définir clairement les objectifs de notre politique étrangère, et garder notre autonomie en évitant l’alignement total sur l’OTAN
• Mener une politique volontariste envers les principaux pays émergents
• Elargir le Conseil de Sécurité de l’ONU à ces pays qui n’en sont pas membres

Soutenir le développement et lutter contre la crise alimentaire

• Renforcer notre aide bilatérale par rapport à l’aide multilatérale
• Définir nos pays et zones d’intervention prioritaires
• Soutenir les cultures vivrières des pays en développement
• Accepter la protection de leurs marchés

Promouvoir la diversité culturelle et la francophonie

• Instaurer un service civil francophone
• Donner à notre réseau culturel à l’étranger les moyens qui lui manquent avec des partenariats privés
• Maintenir l'obligation de traduction des brevets dans les trois langues officielles

Share

Quelle extraordinaire rentrée politique ! par Gilles BOURDOULEIX Président du CNIP

Quelle extraordinaire rentrée politique !   par Gilles BOURDOULEIXPrésident du CNIPDéputé-Maire de Cholet Aussi étonnant que cela puisse paraître, nous avons eu droit à un spectacle inédit qui a planté le décor avant l’entrée sur scène des principaux acteurs.   On commence par un ministre qui depuis des mois s’affranchit des règles de solidarité gouvernementale …

Share

Voir la page »