«

»

Avr 15

Pétition de la renaissance : une nouvelle génération pour de nouvelles règles démocratiques en politique | Atlantico.fr

La démocratie est menacée. C’est le constat que dresse SOCIETECIVILE2017. L’association a lancé une pétition au titre évocateur : la renaissance (voir ici). Quels sont les signes qui vous font dire que le modèle démocratique français est en danger ?  

Michel Guénaire : Nous avons assisté au cours des trente dernières années à la constitution d’une classe politique pour laquelle la politique est devenue un métier. Cette classe politique s’est coupée du pays. Les mêmes individus aux mêmes responsabilités, droite et gauche confondues, ont accaparé et vidé de sa substance la représentation nationale. C’est une crise de la démocratie. Le renouvellement des hommes et des idées n’existe plus, et l’absence de ce renouvellement explique le sentiment dominant qui habite les Français.

Ceux-ci n’ont plus le sentiment de vivre dans une démocratie. Ils ne décident pas de leur destin comme un peuple souverain le ferait.

Comment en est-on arrivé là ?

Plusieurs règles peuvent l’expliquer. La première est une loi qui a vingt-cinq ans. C’est la loi du 15 janvier 1990, aux termes de laquelle le financement privé des partis politiques et des campagnes électorales a été interdit, et, pour le remplacer, un financement public a été instauré au bénéfice des partis en place puisque la condition d’octroi de ce financement est de justifier d’un nombre d’élus et d’un nombre de voix aux élections. Le financement public, qui répondait sans doute à une nécessité d’assainissement du milieu politique après de nombreuses affaires, a engendré un phénomène pernicieux d’oligopole ou de chasse gardée des élections. Avec un tel système, il n’y a plus d’entrants possibles dans la vie politique française. Une autre règle est celle qui permet à un fonctionnaire exerçant un mandat électoral de se mettre dans une position, celle du détachement, qui lui permet de continuer à bénéficier de ses droits à l’avancement de sa carrière et de sa retraite, et lui donne ainsi un confort pour poursuivre une carrière politique. Une autre règle est la réserve parlementaire, par laquelle des parlementaires peuvent distribuer libéralement des fonds publics à leurs électeurs. Une autre est encore le droit pour un ministre qui sort du gouvernement de récupérer automatiquement son siège de parlementaire. Tout est fait pour protéger une classe politique qui ne se

 

LIRE LA SUITE SUR : Pétition de la renaissance : une nouvelle génération pour de nouvelles règles démocratiques en politique | Atlantico.fr.

Share