«

»

Juil 21

L’absentéisme persistant d’Harlem Désir au Parlement européen

Le nouveau secrétaire d’État chargé des Affaires européennes trouve-t-il l’Europe ennuyeuse? La question se pose pour celui qui occupait, jusqu’à hier, le siège de député européen d’Île-de-France. Selon le site votewatch.eu, qui recense l’assiduité des parlementaires européens, Harlem Désir n’a participé qu’à 50,15% des votes de l’assemblée européenne (752e sur 766). Il a posé 14 questions parlementaires (601ème) et n’a amendé que 12 rapports (660e). Seuls points positifs: il a réalisé 26 propositions de résolutions (212ème) et rédigé une déclaration écrite (263ème).

À titre de comparaison, l’UMP Rachida Dati, autrefois décrite comme la «touriste en chef de l’UMP», a participé à 84.38% des votes à Strasbourg. Elle se hisse à la 473ème place sur 766. L’ex-ministre a posé 66 questions parlementaires (241ème), amendé 61 rapports (379ème).

Rédaction d’un rapport

Il faut tout de même souligner que le socialiste a rédigé un rapport sur la «responsabilité sociale des entreprises dans les accords commerciaux internationaux» tandis que l’ex ministre de Nicolas Sarkozy n’en a fait aucun. «Rédiger des rapports, c’est le cœur du métier de député européen», expliquait au Figaro le journaliste Jean-Sébastien Lefebvre, interrogé l’année dernière sur la participation de Jean-Luc Mélenchon (69.46% de participation aux votes, 684ème).

Harlem Désir n’est pas le seul responsable politique français à être un absentéiste récurent des arcades européennes. Marine Le Pen, la présidente du Front national, qui s’est offusquée hier de la promotion gouvernementale d’Harlem Désirpointe au 713ème rang (65.56% de participation aux votes, 3 questions parlementaires). Son père, Jean-Marie Le Pen, fait pire: 723ème (63.98% de participation aux votes).

À noter qu’un parlementaire qui participe à moins de 50% des votes, ne touche plus ses indemnités. Ce qui pousse certains d’entre eux à ne venir que pour voter et à ne jamais s’investir dans les travaux de l’euro-parlement.

L’absentéisme persistant d’Harlem Désir au Parlement européen.

Share