«

»

Oct 07

57 millions d’euros pour l’eau entre Isère et Savoie

La salle des fêtes de la Roche, à Saint-Bueil, a été le théâtre, hier matin, d’un évènement majeur : la signature du contrat de bassin Guiers-Aiguebelette.

La présence de nombreuses personnalités iséroises, savoyardes et de la région entière témoignait de l’importance de l’événement. Car il s’agit de la gestion d’une ressource essentielle : l’eau.

Le président du Siaga (syndicat interdépartemental d’aménagement du Guiers et de ses affluents), Louis Monin-Picard, rappelait, non sans émotion : « Le Guiers, qui était une rivière frontière entre le comté de Savoie et la France, constitue aujourd’hui, encore davantage avec ce contrat, un lien fort entre les deux territoires représentant le bassin-versant qui nous rassemble. »

Cet accord, d’une durée de sept ans, marque le démarrage d’un programme d’actions en faveur d’une gestion concertée de l’eau et des milieux aquatiques. L’association des deux territoires, le Guiers et ses affluents et le lac d’Aiguebelette (24 communes de l’Isère et 27 de Savoie), permettra également d’avoir une meilleure cohérence dans la mise en œuvre des 95 actions prévues.

57 millions d’euros de financement

Les objectifs de ce programme sont multiples : amélioration de la qualité et restauration écologique des eaux, préservation des zones humides, gestion quantitative de la ressource, sensibilisation et mise en valeur des milieux, sans oublier une mise en œuvre et un suivi du contrat.

Le Siaga, qui sera le maître d’ouvrage pour le compte des communes membres, assurera l’animation et la coordination de l’ensemble du programme d’actions. Son financement (57 millions d’euros) est assuré également par les collectivités locales, l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée, la région Rhône-Alpes et les conseils généraux de l’Isère et de la Savoie.

Jean-Jack Queyranne, président du conseil régional de Rhône-Alpes, a réitéré le soutien de la Région : « Ce contrat, qui ne peut être que bénéfique, résume bien la richesse et la spécificité de notre région. Il conjugue eau (le Rhône) et montagnes (les Alpes). »

La rencontre a aussi été marquée par la signature de la convention de partenariat entre le Parc naturel de Chartreuse et le Siaga, représentés par les présidents respectifs des structures, Éliane Giraud et Louis Monin-Picard.

par Nicolas BELLIL le 07/10/2012

 

Lire la suite sur : Saint-Bueil | 57 millions d’euros pour l’eau entre Isère et Savoie.

Share